EO ÉrosOnyx Éditions Accueil | Plan du site | Rechercher | Contact | Espace privé

prev next

Un inédit de Natalie Clifford Barney

En 1972, meurt à Paris Natalie Clifford Barney. Elle était née en 1876, dans une riche famille américaine, à Dayton, Ohio. Très jeune, elle choisit la France pour y vivre et y écrire, en français. Celle que l’on surnomma l’Amazone depuis son apparition dans le Paris Lesbos de 1900, foudroyante entre autres pour Renée Vivien, mena une vie étourdissante de voyages, de conquêtes féminines, de salons et créations littéraires. Elle laissait à sa mort plusieurs inédits dont cet étrange roman nourri de sa propre vie, Amants féminins ou la Troisième. Elle y brise l’image de Don Juan, aussi élégant qu’insatiable, à laquelle on la réduit souvent.

Dans cet écrit "moderniste", daté de 1926, qui comme un cocktail mélange les genres, elle évoque le couple à trois, un "trouple" dirait-on aujourd’hui, qu’elle forma dans les années vingt avec deux mondaines, la courtisane Liane de Pougy et la baronne vénitienne Franchetti. Elle s’y peint en Troisième aussi sensible que sensuelle, Icare d’un nouvel amour à réinventer au Pays de Tendre et de Liberté.

"Les couples m’ennuient, j’ai toujours haï les couples même ceux dont je faisais partie. Les couples ont la manie des clichés, des répétitions, des anneaux (pourquoi pas des anneaux dans le nez, pendant que vous y êtes !). Les couples ont trop de ressemblance avec les animaux qui entrent II par II dans l’arche de Noé. Ils y perdent toute pudeur, toute noblesse. Ce furent les premiers bourgeois !"

Chelsea Ray et Melanie Hawthorne présentent ce roman. Elles enseignent toutes deux aux États-Unis. Leurs recherches respectives sont à l’origine de la publication quasi simultanée en France et, en traduction aux États-Unis, de cet inédit de Natalie Clifford Barney qu’attendaient les admirateurs de l’Amazone.

Collection Classiques

ISBN : 978-2-918444-15-2

format 14 x 19 176 pages 22,50 €

VIENT DE PARAÎTRE AUX ÉTATS-UNIS LA TRADUCTION ANGLAISE SOUS LE TITRE WOMEN LOVERS OR THE THIRD WOMAN

Compte rendu dans SHELFAWARENESS BOOKREVIEW Juin 2016
http://www.shelf-awareness.com/

Friday, July 29, 2016 | Volume 1 | Issue 528

Fiction
Woman Lovers, or The Third Woman
by Natalie Clifford Barney and Chelsea Ray, editor, trans. by Chelsea Chelsea Ray

The works of Natalie Clifford Barney, an American who lived in Paris and wrote in French, are little known, and her 1926 autobiographical novel Amants féminins was published for the first time only in 2013. Woman Lovers, or The Third Woman is the first English translation.

A scholarly introduction by Melanie C. Hawthorne and a translator’s essay by Chelsea Ray place this work in the context of modernism and evolving gender definitions while detailing Barney’s biography. These introductory materials are revealing and absorbing in their own right, if a little dry in their academic tone. The novel, however, leaps energetically to life.

Barney’s protagonist N., who stands in for the author, believes in love among women as an ideal of pleasure and friendship. "Friendship is simply love without pleasure !" she declares. "Love is heavy for two to carry, and happiness is monotonous." With a new lover, M., she establishes an "association" by which the two women will comfort those in romantic distress by sharing their affections. When she brings such a woman into her relationship with M., however, N. is unexpectedly left out, jealous and hurt.

Barney is perhaps best known for her aphorisms, and she uses such pithy fragments as well as screenplay-style dialogue, mock journal entries, a combination of first- and third-person perspectives and even drawings to tell her story. Woman Lovers, while brief, is thus a noteworthy and historically significant piece of experimental literature, queer theory and a captivating roman à clef all at once. —Julia Jenkins, librarian and blogger at pagesofjulia

Discover : This is an autobiographical, sprightly 1926 novel of a Belle Époque lesbian love triangle, written in French by an American and appearing in English for the first time.

info portfolio