EO ÉrosOnyx Éditions Accueil | Plan du site | Rechercher | Contact | Espace privé

prev next

Renée Vivien, Poèmes 1901-1910

Renée Vivien reste trop peu connue malgré l’ardeur de son ardent public, tant féminin que masculin, tant masculin que féminin : elle est un "phare" au sens où Baudelaire l’entend, "un poète qui ne cessa de se réclamer de Lesbos" pour reprendre la formule de Colette au début du chapitre qu’elle lui consacre en 1932 dans Ces plaisirs... dont le titre est complété par Colette par quelques mots en exergue : Ces plaisirs qu’on nomme, à la légère, physiques...

Renée Vivien est grande pour un double motif : son art de poète et son obsession avant-gardiste de ne jamais cesser de "se réclamer de Lesbos", de ne jamais se contenter d’un snobisme que résume l’expression "Paris-Lesbos" pour parler du Paris 1900. Femme, elle aima les femmes, rien que les femmes, et le chanta sur toute la gamme. Car elle a senti, comme Colette, qu’il y a quelque chose de sacré dans les désirs et les "plaisirs qu’on nomme à la légère physiques", quel que soit l’aimant de ces désirs et de ces plaisirs. Il faut nous aimer comme nous sommes et, si l’on se sent artiste, nous peindre, nous écrire, nous sculpter, nous filmer... nous fixer comme nous sommes... même si la consécration vient ou ne vient pas de notre vivant !

Après, c’est la postérité qui décidera. "Fac et spera", "Fais et espère" est la devise de l’éditeur Alphonse Lemerre.

Comme Sappho, son modèle antique qui la libéra et lui fit oser en 1903 pour la première fois un pseudonyme féminin, Renée Vivien fut une figure de proue pour le droit des femmes d’aimer les femmes et fit scintiller l’amour lesbien de toute la multiple beauté, en vers et en prose, dont elle le célébra. Morte à 32 ans, jamais elle ne se renia. A l’époque du "mariage pour tous", gloire à Vivien pour les siècles des siècles d’avoir ouvert le chemin !

Son œuvre aura droit, un jour, à un volume de La Pléiade. En attendant, il faut ne pas oublier celle que l’on nomme joliment "la muse aux violettes" et pouvoir trouver son œuvre en de beaux livres sentant bon le papier, à un prix accessible si on le compare aux précieuses éditions originales : c’est ce à quoi s’emploie, après Régine Deforges dans les années 1970, ErosOnyx éditions en ce début de vingt-et-unième siècle.

L’édition des dix recueils poétiques de Renée Vivien publiée par ErosOnyx Éditions est aujourd’hui la seule disponible, en un seul volume, de l’œuvre de cette poétesse dont le souvenir ne n’est jamais perdu. Les recueils Sapho et Les Kitharèdes ont aussi été publiés par ErosOnyx Éditions mais séparément, et comportent les textes grecs traduits par Renée Vivien, dont elle s’est inspirée pour les créations originales qui souvent accompagnent ces traductions. Un inédit de jeunesse, écrit lorsque l’auteure ne portait pas encore de masques et s’appelait Pauline Tarn, Le Langage des Fleurs, a été publié grâce à l’accord de sa petite-nièce Imogen Bright. En 2014, EO Éditions rend accessible en version papier les deux oeuvres "japonaises" publiées sous le pseudonyme de Paule Riversdale : Netsuké, recueil de contes, et L’Être double, roman ... La réédition de ces textes est toujours établie à partir de l’édition originale chez Alphonse Lemerre et Edward Sansot. Des spécialistes de la littérature fin-de-siècle présentent chaque volume. Fin 2017, grâce à Nicole G. Albert, paraîtra en édition bilingue et commentée, l’unique œuvre rédigée en langue anglaise de celle qui, pour l’occasion, avait souhaité garder son patronyme : The one black swan de Pauline Tarn, recueil posthume de poèmes en prose paru en 1912. De quoi séduire les initié-e-s et les profanes, même si l’on est encore loin d’avoir accès à l’archipel de l’intégrale de Renée Vivien...

Poèmes 1901-1910 regroupe dix recueils de vers signés Renée Vivien, dont trois sont posthumes. Il s’agit d’un beau volume (16 x 21) de 360 pages, sur papier bouffant, avec présentation par Nicole G. Albert, notes et postface de l’éditeur. Il a été publié à l’occasion du centenaire de la mort de la poétesse, en novembre 2009.

Restent encore 10 des 50 exemplaires numérotés qu’ErosOnyx Éditions vous propose au prix de 39 €.

La commande peut se faire par courriel à la rubrique Contact du site. L’envoi sera fait dès réception du chèque. Les frais d’envoi sont offerts.

info portfolio