EO ÉrosOnyx Éditions Accueil | Plan du site | Rechercher | Contact | Espace privé

prev next

L’ÊTRE DOUBLE, roman de Renée Vivien

Renée Vivien (1877-1909) n’en finit pas de nous étonner. Par sa voracité littéraire, tout d’abord, qui traverse histoire et continents. Voici que, dans L’Être double, vient se mêler à de nombreux poètes d’Occident le large éventail de la littérature japonaise ! Au point que la lecture de ce roman de 1904 soulève la question : poème roman ou roman poème ? Renée Vivien manie l’art japonais de faire alterner prose romanesque et anthologie poétique, truffant l’intrigue du roman de poèmes occidentaux et japonais dont elle donne sa propre traduction.

Ici, la poésie, derrière ses paravents, cache et souligne à la fois une intrigue prosaïque et violente : à un mariage raté entre une femme fleur et un vaniteux taureau de mari, un ondoyant être double féminin, raffiné et sans argent, saphique mais ne reculant pas devant la trahison de ses goûts, vient porter le coup fatal… « … je suis un Être Double. Il y a en moi quelque chose de brutal et quelque chose de perfide, un mélange du tyran et de l’esclave. Le masculin despotique s’y heurte à une féminité en révolte. Cette dualité implacable explique peut-être mes cruautés qui sont un peu des inconsciences. Pourtant une aspiration confuse vers le Mieux survit encore aux laideurs de ma vie. Et cette aspiration monte jusqu’à Géraldine ainsi qu’une flamme. Je voudrais cacher mon abjection dans un pli de sa robe, et pleurer… pleurer… pleurer. »

Célébration ou condamnation de l’Être Double ?

La poésie, qu’incarne ici le personnage de Vivian Lindsay, Sappho américaine à la lyre nippone, ne peut qu’accompagner, impuissante, le crime monstrueux de la vie.

Journaliste et écrivain, Nicolas Berger, qui présente la première réédition de ce roman depuis 1904, a consacré ses mémoires de maîtrise et de D.E.A. à la prose de Vivien

ISBN 978-2-918444-22-0
Collection Classiques
format 14 x 19

23 €

info portfolio