Didier ROTH-BETTONI aux Lundis de l’INA le 11 décembre

Mars 1982, pour la première fois, la télévision française fait allusion au « cancer gay ». Septembre 2017, le film de Robin Campillo « 120 battements par minute » met au cœur d’une fiction les activistes d’Act Up.

Durant ces trente années : colères, solidarités, luttes, campagnes de prévention et d’informations seront les moyens d’expression et d’action des associations face à la violence de la maladie et l’inertie des puissances publiques.

Les associations de malades, d’aide aux malades et de luttes comme Aides, ALS, Act Up se multiplient alors que sont imaginées des actions très visuelles : ruban rouge, préservatif géant sur l’obélisque de la Concorde, die-in, patchwork des noms… La prise en compte des différences biologiques hommes/femmes pour les traitements pharmaceutiques, la campagne de prévention d’échanges de seringue, le PACS, le mariage pour tous etc, sont les fruits de ces luttes. Une histoire à suivre à la télévision, bien sûr.

Écrivains, militants, médecin et journaliste, réagissent à trente ans d’archives audiovisuelles.

— –
Soirée animée par Thierry Keller (Usbek & Rica)
En présence de François Berdougo (Membre du conseil d’administration de
Médecins du Monde et co-auteur du livre « La fin du sida est-elle possible ? »),
Anne-Geneviève Marcelin (professeure de virologie à l’Hôpital de la Pitié-
Salpêtrière AP-HP, Eve Plenel (coordinatrice du projet Paris sans sida à la Mairie
de Paris), Didier Roth-Bettoni (journaliste, essayiste et auteur du livre « Les
années sida à l’écran »).

— –
Sida, des luttes, des images
Lundi 11 décembre 2017 à 19h
Bibliothèque nationale de France – Petit Auditorium
Entrée libre sur inscription : inatheque@ina.fr
Bibliothèque nationale de France
Petit Auditorium
Quai François-Mauriac – 75013 Paris
Contact : 01 53 79 48 30

À MONTPELLIER LE 28 NOVEMBRE 2017, 18h30

Le sida, l’art et la recherche médicale CE QUE L’ART A FAIT AU SIDA

MARDI 28 NOVEMBRE / 18h30
SALLE BÉJART / AGORA


RENCONTRE
Ce que le sida m’a fait – art et activisme à la fin du XXe siècle d’Elisabeth Lebovici

L’historienne et critique d’art revisite, avec sa mémoire de témoin, les liens entre art et activisme durant les “années sida” en France et aux États-Unis. Composé de textes monographiques, d’entretiens et d’essais thématiques, cet ouvrage rédigé à la première personne rend compte d’une créativité artistique et activiste née de l’urgence de vivre et du combat pour la reconnaissance de tous et toutes.

Les années sida à l’écran de Didier Roth-Bettoni

Dès 1984, des documentaires, des téléfilms et des films ont eu à cœur de montrer les malades du sida, les discriminations dont ils étaient victimes, les drames causés par le virus, la mort omniprésente, en particulier au sein de la communauté homosexuelle. C’est toute l’histoire de cette période et de ces images multiformes que retrace le livre Les années sida à l’écran. Didier Roth-Bettoni signe là une étude érudite et engagée sur les représentations du sida au cinéma et à la télévision.


SUIVIE DE LA PROJECTION DE Zéro Patience , film de John Greyson (1993)dont le DVD est inclus dans le livre Les Années sida à l’écran
Fi(1993, 1h40)

Informations supplémentaires
Réservez
http://www.montpellierdanse.com/wp-content/themes/mdanse/images/logo-bas.png

LYON CONTRE LE SIDA

De 17 heures à 23 heures, au Palais de la Mutualité, 1 place Antonin Jutard :

– scène ouverte
– table ronde
– conférence de Didier Roth-Bettoni, auteur de Les Années sida à l’écran
– projection du film Zero Patience de John Greyson

SALON DE L’AUTRE LIVRE

EROSONYX ÉDITIONS AU SALON DE L’AUTRE LIVRE 2017

Espace des Blancs Manteaux, 48 rue Vieille du Temple 75004 PARIS
Métro « Hôtel de Ville »

Vendredi 17/XI : de 14 à 21 heures
Samedi 18/XI : de 11 à 21 heures
Dimanche 19/XI : de 11 à 19 heures

Entrée libre

VENEZ NOUS VOIR STAND A 26

Après l’émission de France Culture sur les années sida le 22 août 2017

Didier Roth-Bettoni, Robin Campillo et Elisabeth Lebovici pour son livre Ce que le sida m’a fait publié par jrp/ringier et La Maison rouge, sont reçus par Géraldine Mosna-Savoye.
Robin Campillo souligne judicieusement qu’au même moment sortent deux livres et un film sur le même sujet :

Les Années sida à l’écran de Didier Roth-Bettoni,

Ce que le sida m’a fait d’Elisabeth Lebovici,

120 battements par minute de Robin Campillo sorti sur les écrans ce 23 août 2017.

Rappelons Le Journal du sida-Chroniques 1994-2013 de Didier Lestrade (Books on demand), paru en 2014 et republié récemment.

Il aura fallu 25 ans ou plus pour faire le point sur les ravages d’une épidémie et sur la rage de lui survivre, comme il aura fallu près de 10 ans pour passer avec Act-Up, face à cette épidémie, de la sidération à l’action !

Didier Roth-Bettoni de son côté a souligné que si, dès 1985, aux États-Unis , le cinéma avec An Early Frost ( (Un Printemps de glace) montre des images compassionnelles, il faudra du temps pour que naisse un cinéma militant comme, entre tant d’autres films, le Zero Patience de John Greyson en 1993.

A écouter ou réécouter en cliquant sur le lien

https://www.franceculture.fr/personne-didier-roth-bettoni.html

Le 19 juin au Brady  »Zero Patience »

Ce fut une belle soirée. Les deux salles étaient pleines et, une fois la projection finie, les spectateurs qui le désiraient se sont retrouvés dans l’une d’elles pour le débat qui a suivi le film.

On a vu parmi les invités John Greyson lui-même, souriant, détendu, heureux que son film revoie le jour, près de 25 après sa sortie en Amérique du nord, et vivement applaudi en fin de séance. Il y avait aussi Thomas Waugh, professeur à l’université Concordia de Montréal – un grand merci à la contribution de cette université pour avoir financé la venue de John Greyson et de Tom Waugh en France en vue de cette soirée. Thomas Waugh est connu comme l’historien du cinéma LGBT et cinéma queer.

John Greyson ne parlant pas couramment le français, Jordan, Arseneault a brillamment assuré la traduction simultanée des questions qui lui étaient posées et de ses réponses. Canadien lui-même, Jordan Arseneault est le coordinateur de MEDIAQUUER, catalogue accessible gratuitement et qui répertorie vidéos et films canadiens et/ou québécois LGBT et leurs réalisateurs : mediaqueer@concordia.ca

Parmi les invités, il ne faut pas oublier Didier Roth-Bettoni, auteur de Les Années sida à l’écran (avec le DVD du film Zero Patience) qui était déjà intervenu quelques jours auparavant à une rencontre à la librairie Les Mots à la Bouche autour de son livre.
Signalons aussi la présence d’Antoine Damiens, arrivé lui aussi de Montréal (John Greyson, pour sa part, venait de Toronto). Antoine Damiens travaille actuellement sur le cinéma queer, sous la direction de Thomas Waugh.

Oui, ce fut une belle soirée.

Ci-desous, vus de dos ou de biais, de gauche à droite Anne Delabre de l’association Le 7ème genre, John Greyson, Thomas Waugh, Didier Roth-Bettoni.

Aux Mots à la Bouche, à Paris, le 16 juin, à 19 heures, en « avant-première »…

A la librairie Les Mots à la Bouche, rue Sainte-Croix-de-la-Bretonnerie, Didier Roth-Bettoni présentera son dernier livre Les Années sida à l’écran. Une signature suivra la rencontre, avant la projection dans le cadre de l’association Le 7ème genre, le lundi 19 juin, du film Zero Patience de John Greyson au cinéma Le Brady, boulevard de Sébastopol, à Paris (X), en présence du réalisateur John Greyson tout juste arrivé de Toronto (Canada).