YVAN QUINTIN, L’année buissonnière

On appelait ce genre romanesque « Bildungsroman », c’est-à-dire roman d’apprentissage, roman de formation.
C’est une éducation sentimentale que nous raconte L’Année buissonnière, celle d’Yves, élève de Troisième dans un établissement religieux des années 50, « sentant la caserne et le séminaire ». Entre innocence et premiers émois « coupables », avec la tendresse si propre à un âge qui n’est plus l’enfance, mais pas encore l’âge d’homme.

Les élèves dans ce collège sont soumis, pour le salut de leur âme, à une surveillance stricte. Yves s’éprend, pour un de ses camarades, d’une amitié fervente et singulière. Dans ce monde clos bouillonnant de passions étouffées, il fait la découverte de son corps, nié avant même d’être connu. L’éveil de son désir, l’ivresse des commencements à laquelle se mêlent le latin, les vies de saints, la liturgie et l’odeur du buis, provoquent l’accident, l’irréparable, le geste d’amour. Crimen Amoris. Et c’est aussi la découverte de la trahison.

Son année de Troisième sera-t-elle une année buissonnière ?

ISBN 978-2-918444-50-3
Format 14 x 19
13, 00 €

Commande ou Achat

Nos livres sont disponibles dans toutes les librairies de France, de Belgique et de Suisse.